Remplacer ses fenêtres par des baies vitrées

Le remplacement des vieilles fenêtres en bois par des baies vitrées flambant neuves est dorénavant chose courante. Dans la majorité des cas, des travaux complexes sont souvent à prévoir, sans oublier qu’il faut aussi bien choisir sa baie vitrée.

Baies vitrées

Pourquoi craque-t-on pour la baie vitrée ?

Une baie vitrée sur mesure, j’en rêve depuis toujours dans mon salon. Toutefois, sachant que des travaux conséquents s’imposent, avec des grosses dépenses en perspective, ce projet qui me tient tant à cœur ne sera malheureusement pas pour tout de suite. Ainsi, lorsque ma voisine m’a parlé de son intention de remplacer toutes les fenêtres de sa salle de séjour par des baies vitrées, je l’ai vraiment enviée et je l’ai interrogée sur son fournisseur.

D’ailleurs, c’est la troisième personne de mon entourage qui entreprend ce type de rénovation sur sa maison : signe que les immenses fenêtres ont le vent en poupe aujourd’hui. La preuve, avec la piscine et la terrasse, les baies vitrées font dorénavant partie des atouts majeurs qui font vendre plus rapidement un bien immobilier. Et pour moi, c’est tout à fait justifié puisqu’en plus de leur touche d’esthétisme et de modernité, ces lucarnes XXL améliorent aussi la luminosité d’une pièce, voire même du bâtiment entier.

Quelles sont les caractéristiques d’une baie vitrée ?

Ainsi, parmi les premières questions auxquelles vous devrez répondre, il y a la détermination de l’ouverture de votre baie vitrée. Cette porte-fenêtre sera bien sûr coulissante mais vous devrez tout de même choisir entre le dispositif simple et celui à galandage. La différence entre les deux est la largeur d’ouverture offerte. L’un des grands atouts des modèles à galandage est l’encastrement de ses vantaux dans les murs, vous offrant ainsi une vue magnifiquement dégagée. Enfin, dernière innovation sur le marché, le système de galandage mural qui permet de faire coulisser la baie vitrée le long des murs avec l’avantage en rénovation de ne pas devoir casser les murs et préserver la performance thermique du bâti contrairement au galandage classique … Rien de surprenant si les architectes jurent de plus en plus par ces systèmes de baies vitrées.

Ensuite, il faut aussi choisir son matériau. Léger et facile poser, le PVC est le moins cher. Son seul inconvénient est l’impossibilité de commander du sur-mesure, surtout pour les fenêtres de grande envergure. C’est pourquoi mes préférences vont plutôt vers l’aluminium surtout si cette matière est associée avec le bois. Modernité, robustesse, sobriété… Force est de constater tout de même que ce matériau ne présente que des avantages à mes yeux. Sinon, pour ceux qui misent surtout sur la classe et l’élégance, il y a toujours le bois. Néanmoins, il a un coût. Attendez-vous à une facture élevée.

Concernant maintenant le vitrage, c’est un des éléments importants qui influe sur la performance acoustique et thermique de la baie vitrée, donc ce sera au minimum du double vitrage. Avec une maison localisée en bord de route, ma voisine a quant à elle carrément passé commande d’un triple vitrage.

Enfin, j’ai remarqué que l’on n’accordait pas beaucoup d’importance au seuil des baies vitrées. Pourtant, il est tout à fait possible aussi de l’encastrer. Vous n’en tirerez que des bénéfices. Il n’y aura en effet plus de frontière entre votre terrasse et votre salle de séjour, et surtout plus aucun risque de se heurter au seuil et de trébucher.

Crédit photo « Groupe MILLET »

Écrit par Camille le dans Travaux

Commentaire

Nom

Adresse de contact

Site web

Commentaire

Code de sécurité : 88kpix9ugb